Communiqué de Pierre DOUMAYROU - Président de la Ligue Occitanie de Tennis à tous les clubs et compétiteurs de la Ligue. ************************************************ "Aujourd'hui nous sommes tous face à une pandémie mondiale, situation sans précédent, et nous devons tous respecter les règles de confinement pour éviter la propagation du Covid 19. L'activité sportive est arrêtée en France depuis le vendredi 13 Mars 2020, et à cette date, nous avons relayé la décision du Comex de la FFT, décision d'arrêt de l'activité des clubs et de leur fermeture. Depuis, les bénévoles de la ligue et des comités départementaux continuent les réunions téléphoniques. Lors du dernier Bureau de Ligue, réalisé en visio-conférence, nous avons acté la décision fédérale de supprimer les compétitions par équipes ou individuelles de niveau National, et avons décidé de nous aligner au niveau régional sur la décision nationale. Ce qui veut dire que les compétitions par équipes ou individuelles organisées par la Ligue Occitanie Pyrénées Méditerranée dans cette période sont annulées. Pour ce qui concerne les compétitions organisées par les Comités Départementaux, chaque Comité décidera le report ou l'annulation de ses propres épreuves. Il va sans dire que nous suivons au jour le jour l'évolution de la situation, et de ses conséquences au niveau de la gestion des clubs. Comme personne ne peut prédire la date de reprise, nous espérons un retour à l'activité au début de l'été, mais rien n'est sûr. Nous réfléchissons à divers scénarios de reprise, et restons élus et salariés, à votre écoute. Espérant que cette crise mondiale, d'une ampleur sans précédent se dissipe assez vite, Recevez avec mes vœux de santé, mes amicales et solidaires salutations."

De la Fédération de tennis aux Girondins de Bordeaux en passant par l’Insep,

le sport met à disposition ses infrastructures, notamment pour aider les malades et les soignants. En pleine pandémie de Covid-19, le monde du sport continue de se mobiliser pour apporter son aide. Lundi, Paris-La défense Arena, l'enceinte des rugbymen du Racing 92 située non loin de La Défense, a mis à disposition ses locaux afin d'assurer une prise en charge des malades du Covid-19. Mardi, la fédération française de tennis permettait à l'AP-HP d'utiliser son centre d'entraînement national (CNE) pour accueillir des malades en voie de guérison. Sur sollicitation de la préfecture d'île de France, l'Institut National du Sport, de l'Expertise et de la Performance ( Insep ) - l'établissement public où s'entraînent les sportifs de haut niveau, fermé depuis le début de la crise sanitaire - va, lui, ouvrir le bâtiment réservé aux stagiaires. Une centaine de personnes issues de centres d'hébergement collectifs seront ainsi accueillies afin d'assurer leur confinement car potentiellement touchées par la maladie. 101 lits seront mis à la disposition de l'opérateur France Horizon avec la mobilisation de l'antenne médicale de l'Insep. Le bus des Girondins de Bordeaux transportera des soignants Les Creps, centres d'entraînement situés en région, seront également mis à disposition. Pour accueillir des personnes sans-abri, des personnes confinées dans des centres d'hébergement ou du personnel soignant. Enfin, à Bordeaux, alors qu'à la demande du CHU, les joueurs des Girondins multiplient les messages afin d'inciter les habitants à rester chez eux, le club a créé un fonds de dotation destiné aux hôpitaux bordelais. Dès jeudi matin, le bus des joueurs amènera des renforts de personnel soignants à Mulhouse et Colmar. « Nous irons ensuite les rechercher », a précisé le président des Girondins, Frédéric Longuépée lors d'une table ronde organisée par Olbia Conseil et Be Sport autour des conséquences du coronavirus sur le sport professionnel. « On a souhaité s'inscrire dans cette démarche car nous ne sommes pas qu'un club de football, nous sommes aussi un acteur de la communauté, poursuit le président. Il nous est apparu indispensable d'accompagner ceux qui sont à la manœuvre. »

TOURNOI de WIMBLEDON annulé 


C’était attendu. Les organisateurs du célèbre tournoi sur gazon ont annoncé ce mercredi que l’édition 2020, prévue du 29 juin au 12 juillet, n’aura pas lieu. Ce n'était jamais arrivé depuis le fin de la Seconde Guerre mondiale. Un tournoi de tennis du Grand Chelem est annulé en raison de l'épidémie de Covid-19. L'édition 2020 de Wimbledon, initialement prévue du 29 juin au 12 juillet, n'aura pas lieu. Si Roland-Garros a renoncé à se jouer du 24 mai au 7 juin et, d'autorité, a annoncé un report et espère se disputer du 20 septembre au 4 octobre, les Anglais ont opté pour l'annulation pure et simple. La semaine passée, les organisateurs du tournoi londonien ont refusé l'hypothèse du huis clos, qui aurait nécessité malgré tout la présence de plusieurs centaines de personnes sur le site (joueurs, staff, arbitres, ramasseurs de balles, organisateurs…). Les organisateurs assurés contre une pandémie Mais, surtout, ils ont expliqué qu'un report en septembre ou octobre était, contrairement au tournoi français qui se dispute sur terre battue, complètement impossible. Wimbledon se dispute sur gazon. Un report est donc exclu car l'herbe manquerait alors d'ensoleillement et serait beaucoup trop humide et glissante. Dans le même temps, l'ATP et la WTA ont annoncé, ce mercredi, que les circuits masculin et féminin de tennis professionnels resteraient suspendus jusqu'au 13 juillet, soit pendant toute la saison des tournois sur gazon. Wimbledon avait déjà connu un épisode compliqué en 1973, avec le boycott de près de 80 joueurs, dont 13 des 16 têtes de série, en soutien à Nikola Pilic, suspendu par la Fédération internationale pour avoir refusé de s'aligner sur une rencontre de Coupe Davis. Le tournoi, même privé des meilleurs, avait pourtant eu lieu, remporté par le Tchèque Jan Kodes. On peut noter que si une annulation pure et simple de Roland-Garros serait un coût financier très important pour les organisateurs, Wimbledon n'a pas eu besoin de se poser la question. Depuis plusieurs années, les Anglais ont eu la bonne idée d'assurer leur tournoi contre une annulation pour cause de pandémie… Federer « dévasté » Roger Federer, victorieux à huit reprises sur le gazon londonien n'a pas tardé à réagir à cette annulation sur son compte twitter. Le champion suisse de 38 ans se dit simplement « dévasté », agrémentant son commentaire d'un GIF expliquant précisément « qu'il n'y pas de GIF pour exprimer » ce qu'il ressent.

"De la folie" : le circuit surpris après l'annonce du report de Roland-Garro

La gronde n'a pas tardé à monter. Peu après l'annonce du report de Roland-Garros à l'automne, certains membres du circuit ATP et WTA, visiblement surpris, ont dénoncé le manque de concertation en amont de cette décision. La pilule s'annonce difficile à avaler. Alors que les organisateurs de Roland-Garros ont annoncé son report à l'automne (20 septembre au 4 octobre 2020) en raison de la pandémie de coronavirus, les acteurs du circuit masculin et féminin sont tous à l'unisson : ils n'ont pas été concertés en amont. Via les réseaux sociaux, plusieurs ont déjà exprimé leur mécontentement face à ces nouvelles dates et un calendrier aux allures d'un marathon. En effet, si tout reste en l'état, Roland-Garros débuterait une semaine après la fin de l'US Open, qui se termine le 16 septembre. Et quid de la Laver Cup, prévue du 25 au 27 septembre ? Sans oublier les tournois de Metz, Saint-Pétersbourg ou encore Sofia pour l'ATP. Et ceux de Tokyo, Séoul, ou bien Guangzhou du côté de la WTA. Bonne chance pour caser tout ça. " Trouvez-moi un joueur qui connaissait cette décision" "Trouvez-moi un joueur qui connaissait cette décision", a notamment pesté Stanislas Wawrinka sur Twitter. Elina Svitolina, non sans ironie, semble quant à elle déjà perdue dans la refonte du calendrier tennistique. "C'est de la folie. Une annonce aussi importante que Roland-Garros qui modifie ses dates et se retrouve une semaine après l'US Open. Aucune communication avec les joueurs ou l'ATP... Nous avons ZERO mot à dire dans ce sport. C'est l'heure", écrit de son côté le Canadien Vasek Pospisil (93e mondial). enrico maria riva ✔ @enricomariariva · Mar 17, 2020 Replying to @stanwawrinka Admit it, you are behind the RG decision Stanislas Wawrinka ✔ @stanwawrinka Find me 1 player who knew that decision 🤔🧐😂 274 7:18 PM - Mar 17, 2020 Twitter Ads info and privacy 57 people are talking about this Naomi Osaka, elle, a opté pour un "Excusez moi ???" qui en dit long sur sa stupéfaction après cette annonce. "Pardon ??? Encore une fois, on apprend ça sur Twitter", s'insurge de son côté Sorana Cirstea. Même chose pour Diego Schwartzman, totalement pris de court par ce report de Roland-Garros. De son côté, Caroline Garcia a préféré tempérer. "La première réaction, et le plus important, c'est que tout le monde reste en sécurité et que chacun prenne soin de soi, explique la Française à L'Equipe. (...) Préparer un tournoi, ça se fait des mois en amont. À l'heure actuelle, ce n'est pas possible. On verra comment et sur quoi on doit se préparer, du dur, du gazon ou de la terre. Il va se passer beaucoup de choses. Il y a des priorités encore une fois et on verra ce que le tennis devient

CHERCHER Abonnement Mon compte Contact • • • 0 Article - 0,00€ • ANALYSES, INFOS ET DÉCRYPTAGES AU QUOTIDIEN ACCUEIL AU PROGRAMME ACTUALITÉ JOUEURS STAT QUI SOMMES-NOUS ? • ••• SUIVEZ- NOUS

la FFT taclée, Wimbledon annulé ?

PUBLIÉ PAR FRED R. | 29/03/2020 - 17:30 | ATP, BREAK NEWS,INTERVIEW,WTA|0 | SONDAGE Quel tournoi de terre battue va vous manquer le plus durant cette suspension du circuit ? Marrakech Barcelone Monte Carlo Rome Madrid Lyon Autres SUBMIT Dans une interview à nos confrères de Sky Sport*, Dirk Hordor", vice-président de la DTB (l'équivalent de la Direction Technique Nationale), annonce que l'annulation de Wimbledon sera o#cielle la semaine prochaine et ne manque pas de tacler les dirigeants de la FFT, coupables d'avoir joué en solo dans leur décision de reporter Roland Garros.

"Wimbledon tiendra un conseil d'administration mercredi prochain et les organisateurs prendront la décision !nale à ce moment-là. Je suis également impliqué dans les organes de l'ATP et de la WTA. Les décisions nécessaires ont déjà été prises là-bas et Wimbledon décidera d'annuler mercredi prochain. Cela ne fait aucun doute. Cela est nécessaire dans la situation actuelle. Il est totalement irréaliste d'imaginer qu'avec les restrictions de voyage que nous avons actuellement, un tournoi de tennis international où des centaines de milliers de personnes du monde entier voyageraient pour y assister. C'est impensable." "Wimbledon s'est s'assuré il y a quelques années contre une pandémie mondiale. Les dommages !nanciers d'une annulation seraient donc minimisés. De plus, Wimbledon [qui est une entité privée] a su"samment de réserves pour tenir plusieurs années. Et un report du tournoi en !n d'année serait impensable en raison des conditions météo et de la situation de la pelouse. De plus, personne ne sait si le circuit pourra reprendre, même en septembre." "Le comportement non solidaire des dirigeants de la Fédération Française de Tennis a été critiqué par tous et je peux simplement prédire que l'Open de France ne sera pas reporté en septembre comme il était prévu.